• George

    Comme tous les matins, George se réveilla de très mauvaise humeur, c'étais lundi... de nouveau le reboulot, dod...

    Mais George..., il savait pourquoi il y allait au boulot !!! il était pas comme tout ces jeunes de maintenant. Des branleurs de flemmards qui n'avaient été ramolli pas des années d'étude qui ne servaient a rien (et que lui d'ailleurs n'avait jamais faites...)
    Des jeunes qui sont ramolli par cette drogue dure dont on parle a la TV, ... le canabis...

    Comme lui, son père était un homme un vrais, c'étais lui qui avait dit de bosser et que plus tard, il serait quelqu'un ... (aujourd'hui encore de personne le connaissent ce bon vieux George ...)

    Les matins étaient rudes pour un home de 48 ans, il buvait beaucoup et les gitanes de la veille ne s'étaient pas faite oubliée durant la nuit ...

    Sa femme dormait encore, quand il posa un premier pied hors du lit.
    Georges, ...il bossait comme mécano pour une société de transport poids lourds et il affirmait tout haut « ... que ce n'était pas un travaille pour les gonzesses. »

    George étais chrétien pratiquant, il avait fait dès sa plus tendre enfance du catéchisme, pas vraiment par choix, mais dans al familles c'était comme ça.
    ON ne parlait pas beaucoup de sexe ou de relation de couple a l'époque, encore moins de l'homosexualité et George détestait els homosexuel...
    ... Les PD qu'il les appelait...
    Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus de relation sexuelle avec sa femme... d'ailleurs ... on les entendait souvent ce gueuler dessus dans l'immeuble de ce petit cartier de Saint Pierre.

    George n'avait connu que deux femmes, il s'était marié avec la deuxième malgré qu'il s'était douté de la grosse connerie qu'il allait commettre en prononçant vœux de fidélité le jour de son mariage.

    C'était peux être pour garantir l'avenir de leur future enfant que George avait dis : « Oui, je le veux... humm... » Il regrettait de ne pas avoir connu le préservatif en se temps la !!! George était quelqu'un de responsable alors voilà...

    Sa femme était plus aussi belle qu'avant, et beaucoup moins patiente aussi.
    Leur fils était partit après avoir trouvé un job, et il ne donnait jamais de nouvelles depuis bien longtemps...
    « De toute façon » « disais George...ce n'est pas une grosse perte de ne plus revoir cet ingrat !!! »

    George se prenait son habituel café noire et bien sure sa gitane du matin (la meilleure celle la !)
    C'étais bientôt l'heure... 7h30

    George pointait a 8h00 depuis 22 ans déjà...

    Sa voiture n'était pas bien rapide et il avait du chemin ce George (en espérant quelle démarre car l'hiver lui jouait parfois des tours...)

    Heureusement au moins George aimait son travail, c'étais bien la , l'unique chose qui le motivait dans ces journées sordides...

    George rentra chez lui, il était 10h15, le temps d'un entretien avec le patron (et un bref aller-retour) celui-ci c'était forcé de lui faire comprendre dans quel contexte économique l'entreprise c'était embourbée (c'était les mots du patron, bien qu'il n'ait pas tout très bien compris)

    Sa femme n'était pas là, elle était parti au marché acheté quelque légumes pour le pot-au-feu de ce soir.
    Elle ne s'attendait pas à revoir George à la maison dans son fauteuil... Elle ne s'attendait pas de le retrouver avec un filet rouge sur la tempe droite et ce revolver dans la main.

    Car George, il était droitier... et il aimait beaucoup les armes a feu...

    Comme je l'ai déjà dis... hsitoire banal... fin banal....


  • Commentaires

    1
    Dos
    Mardi 12 Février 2008 à 18:50
    /
    Histoire intéressante à fin inattendue.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :